Les 12 compétences professionnelles indispensables pour réussir ! 🚀

Les 12 compétences professionnelles les plus recherchées par les employeurs de demain.
Quelles sont donc les principales compétences professionnelles recherchées par les entreprises ?  Pour y répondre, nous nous sommes intéressés au rapport The Future of Work”, réalisé par le World Economic Forum en 2018. Ils ont interrogé 350 cadres, dans 15 pays (et 9 industries) pour obtenir des résultats les plus fiables possibles. L’évolution technologique de ces dernières années implique d’être en perpétuelle évolution. Nous devons tous continuer d’apprendre et de tester pour rester compétitif sur le marché. Et ce, quel que soit sa fonction et son métier. Sans plus attendre, voici 12 compétences professionnelles parmi les plus recherchées sur le marché du travail de demain.

#1 La capacité à résoudre des problèmes complexes 


À mesure que se développent les nouvelles technologies exploitant les données et l’intelligence artificielle, la capacité à formuler des hypothèses et résoudre des problèmes complexes grandit. De nombreux professionnels sont d’ores et déjà amenés à côtoyer des écosystèmes complexes où le virtuel côtoie l’humain.

Au sein des entreprises, la capacité à résoudre des problèmes est une compétence managériale fortement appréciée. Elle dénote la capacité à prendre des initiatives et des risques. Cela montre également une forte maîtrise de son environnement professionnel.

#2 Faire preuve d’un esprit critique 🤨

Le raisonnement critique est plus que jamais d’actualité. Entre « fake news » et automatisation des tâches les plus simples, notre capacité d’analyse est notre plus grande force. 

Qu’est-ce qu’un bon esprit critique ? C’est la capacité à proposer une argumentation construire (et réfléchie). Chose que les machines n’arrivent pas encore à faire. 

La pensée critique permet ainsi aussi aux employés d’identifier des solutions pour contribuer au développement de l’entreprise. Sur des postes à responsabilité, cette compétence professionnelle est plus que d’actualité ! 

#3 La créativité 🧠

Paradoxalement, le développement de l’IA et l’automatisation du travail ne signifie pas que les entreprises n’ont plus besoin de personne. Bien au contraire ! En 2015, une étude du World Economic Forum est publiée. La créativité n’est qu’au 10ème rang des compétences professionnelles recherchées. En 2020, les choses changent. La créativité atteint désormais le top 3 des compétences professionnelles indispensables. Soyons positifs et regardons le développement des technologies d’un bon oeil. Ces dernières ouvrent de nouvelles opportunités de compétences. On pense au développement technique, marketing, aux stratégies de marchés, … Et pour toutes ces nouvelles compétences, avoir un esprit critique et sortir du cadre sont indispensables.  Les entreprises recherchent donc des talents créatifs pour mettre leur intelligence au service de la résolution de problèmes complexes.

#4 L’empathie et l’intelligence émotionnelle

L’empathie et l’intelligence émotionnelle sont deux compétences extrêmement utiles. Elles permettent de créer des relations durables et fructueuses. Au sein de votre environnement professionnel, ces deux atouts détermineront la qualité de vos interactions avec vos collègues, votre hiérarchie et vos clients. Ils sont le reflet direct de vos qualités humaines. C’est l’opportunité de créer un réel avantage compétitif. 70% des salariés ne se sentent pas engagés dans leur travail (source). L’empathie et la capacité d’écoute se révèlent alors décisifs dans les prises de décision et l’arbitrage des conflits. Deux manières intelligentes de sortir du lot.

#5 La résilience 💪

La réussite et l’échec font tous les deux partie d’une vie professionnelle normalement constituée. Il est donc normal de s’y confronter. 

Pour autant, la capacité à encaisser les échecs et à apprendre de ses erreurs est une compétence professionnelle difficile à acquérir. Elle témoigne d’une réelle expérience et d’une bonne gestion du stress. Et ce sont souvent les périodes difficiles qui révèlent le plus le talent des collaborateurs.

Pour un employeur, les situations d’échec révèlent ainsi des compétences professionnelles fortes chez un collaborateur. Se relever d’un échec prouve notre capacité à rebondir. Le plus important est d’en tirer des leçons pour notre développement futur.

#6 Coordination, organisation et flexibilité

Savoir s’organiser et évoluer dans un environnement changeant est une des compétences les plus recherchées sur le marché du travail.

En cause, la flexibilité accrue du monde du travail et l’intégration de nouveaux talents parfois freelances ou virtuels dans les équipes a redéfinit la forme habituelle d’une équipe de travail. Il est désormais nécessaire de manager des équipes à distance. Il faut également coordonner les efforts sur plusieurs créneaux horaires ou continents.

Pour tirer leurs épingles du jeu, les collaborateurs de demain devront donc faire preuve de grandes capacités d’organisation. Il s’agira ainsi de prioriser les tâches de façon pour réussir collectivement. 

Une bonne organisation passe aussi par une plus grande autonomie. Ces compétences professionnelles vous permettent ainsi de traiter des sujets plus complexes. 

#7 Les compétences en négociation

Et non, l’art de négocier ne concerne pas seulement les commerciaux. 

Il s’agit d’une compétence transversale qui peut être utilisée dans des relations :

  • Collaborateurs <> Collaborateurs
  • Salarié <> Manager
  • Salarié <> Tiers externes

Dans tous les cas, la capacité à préparer une négociation pour établir une position de force et sécuriser un objectif est une compétence professionnelle clé. Elle fera toute la différence d’un collaborateur à un autre. C’est donc un atout de communication indéniable à développer.

Même en interne, il faut savoir porter ces idées et vendre ses projets. Le contexte d’ultra-compétitivité nous oblige a être toujours plus convaincant lorsque l’on porte une conviction. 

8# L’envie d’apprendre et l’actualisation de ses compétences 📚

Il est indispensable que chacun continue d’apprendre en développant ses compétences professionnelles. Nous en parlions déjà dans notre article sur le bilan de compétences.

Cette capacité à se remettre en question et à actualiser ses compétences est déjà une compétence professionnelle. 

Nous montrons ainsi notre envie d’attaquer de nouveaux challenges, en restant à la pointe sur notre domaine. 

L’avènement de nouveaux outils et technologies effrayent certains profils…

  • « Les innovations vont trop vite »
  • « Je ne me sens plus à la page »
  • « Je n’ai jamais appris ça avant »

Si l’on veut progresser et évoluer, nous devons nous former, tester (et parfois se tromper). 

Les compétences recherchées varient d’une industrie à une autre. Mais voici une aperçu des 7 compétences professionnelles parmi les plus recherchées sur le marché :

  • Maîtrise des outils type CRM
  • Modélisation et analyse des données (big data, data science)
  • Maîtrise des outils de gestion de projets
  • Maîtrise des outils cloud & bases de données
  • Aptitudes rédactionnelles professionnelles
  • Maîtrise d’un ou plusieurs langages de programmation
  • Maîtrise des réseaux sociaux et outils promotionnels

Bien entendu, personne ne vous demandera de maîtriser l’ensemble de ces compétences. L’enjeu est de combiner vos compétences actuelles, avec de nouvelles briques. Votre profil évolue avec vos apprentissages. 

#9 Le sens commercial et la connaissance de l’entreprise

Avec le développement accru des organisations horizontales ou semi-horizontales, de nombreux employés et collaborateurs collaborent avec différents départements. On constate une transversalité accrue dans la façon dont le travail est effectué en entreprise.

Conscients de ce challenge, les employeurs attendent donc désormais que leurs employés possèdent des connaissances (même basiques) sur le fonctionnement de leur entreprise. Chaque employé peut potentiellement être un réel ambassadeur de son entreprise. 

#10 Connaissances et facultés à traiter les données

L’explosion de la quantité de données nous rapprochent de plus en plus de ce que les anglo-saxons appellent un “data-driven world”. La data possède ainsi un rôle clé dans les mécanismes de prise de décisions.

Pour autant, le rôle humain est loin d’avoir disparu ! Les entreprises recherchent donc des profils capables d’analyser ces flux de données. La finalité étant d’en tirer des recommandations actionnables. 

Contrairement aux idées reçues, les profils techniques ne sont pas les seuls concernés. Ces compétences professionnelles devront être maîtriser par de nombreux départements (RH, Marketing, …).

#11 Facultés d’expression orales et écrites 👌


De nombreux outils (Slack, Intercom, …) ont déjà révolutionnés notre approche de la communication. La culture de l’écrit est de plus en plus forte (avec des communications asynchrones entre les équipes). 

Les entreprises recherchent donc des talents pour qui la communication inter-équipe n’est pas un problème. 

Pour les entreprises, les enjeux de communication sont évidemment très importants : on retrouve de la communication humaine à tous les niveaux et dans tous les secteurs d’activités, qu’il s’agisse de présence physique ou virtuelle.

Ces compétences professionnelles peuvent vous servir à : 

  • Communiquer sur les réseaux sociaux
  • Animer un atelier professionnel ou un évènement
  • Échanger avec des clients et prospects
  • Négocier un contrat ou une vente
  • Créer des propositions commerciales
  • Assurer le service-client
  • Rédiger des contenus

#12 Gestion du stress et épanouissement personnel

La gestion du stress reste un sujet d’actualité, chaque année. Notre niveau de stress a un impact direct sur la performance de l’entreprise. Et pour bien comprendre, il faut raisonner à l’échelle de toute l’entreprise ! 80% des collaborateurs se disent stressés au travail ( source). Le stress reste inévitable, quel que soit son travail. Mais sa gestion est une compétence professionnelle qu’il faut travailler. Il n’existe pas de cas universel sur le stress au travail. Ni de solutions miracles d’ailleurs. L’American Psychological Association en a listé les principales sources.
  • Charges de travail excessives
  • Faibles opportunités de développement, progression
  • Manque d’engagement, de motivation et de challenge
  • Manque de soutien social et familial
  • Sentiment d’impuissance sur les processus de décision
  • Difficultés financières (salaire trop bas)
  • Attentes professionnelles floues ou mal définies
Pour faire face à ces difficultés, plusieurs études ont montré le rôle clé d’un environnement de travail sain. Cela pourrait même faire l’objet d’un prochain article ! 😉 Nous avons la responsabilité de travailler aussi sur nos propres aptitudes à gérer le stress et les conflits. Le stress a en effet des effets négatifs sur nos capacités de concentration et de productivité.