L’Open Innovation expliquée de A à Z

Open Innovation, RH, Innovation, Future of Wor,k, explications

De nombreuses entreprises travaillent aujourd’hui avec des startups pour innover ensemble. L’Open Innovation (ou Innovation Ouverte en français) rentre alors en jeu. 

Elle fait beaucoup parler d’elle ces dernières années, lorsque l’on voit le développement extrêmement rapide de certaines ex-startups (Airbnb, Uber ou encore Instagram)

Nous ne sommes pas les seuls à traiter de ce sujet sur Internet. Certains vont en vanter les mérites, quand d’autres seront plus pessimistes quant à l’impact sur les petites structures. 

Nous avons choisi un angle différent en revenant sur les bases de l’Open Innovation, le rôle et l’implication de chacune des parties et quelques exemples de collaborations entre grandes entreprises, startups et consommateurs.

À la fin de cet article, vous aurez alors une vision complète de ce qu’est l’Open Innovation, les avantages, les points de vigilance et quelques exemples à partager à vos équipes. 

Au programme donc… ⚡️

Qu’est-ce que l’Open Innovation ?  🤝

Définition

L’Open Innovation regroupe l’ensemble des processus d’innovation fondés sur le partage et la collaboration. Cette démarche se démarque de l’innovation traditionnelle (c’est-à-dire améliorer l’existant).

À ce propos, “les méthodes d’innovation traditionnelles présentent un taux d’échec étonnamment élevé, de 50 à 90%” selon un article d’Usine Nouvelle.  

L’objectif de ces stratégies d’Open Innovation est de permettre aux grandes entreprises de s’ouvrir au monde et aux nouvelles initiatives lancées par les “plus petits”

Cette expression d’Open Innovation est apparue pour la première fois en 2003 dans un article écrit par Henry Chesbrough, professeur à Berkeley. 

Dans les années 60-70, les entreprises aimaient cultiver le secret. Elles protégeaient alors à tout prix leurs innovations pour éviter la copie. 

L’open-source, l’open-data (plus récemment) et ce paradigme des startups ont totalement transformé la manière d’approcher l’innovation en entreprise. 

Quelles formes peut prendre l’Open Innovation en entreprise ? 

Il n’existe pas une seule méthode pour lancer des initiatives. Voici une liste (non-exhaustive) des actions que nous avons déjà observées dans de nombreuses entreprises : 

  • Incubateurs de startups (aussi appelés studios internes)
  • Plateformes de co-création et d’idéation
  • Fablab (interne ou en partenariat)
  • Évènements internes type hackathons ou concours
  • Partenariat avec des startups

Open Innovation : qui en sont les acteurs ? 

Toutes les entreprises souhaitent innover (du moins, on l’espère ! 😄). Elles vont donc aller chercher des idées et des angles nouveaux à l’extérieur pour cultiver une diversité des points de vue. 

Le combo startups – grandes entreprises fonctionne très bien. Pourquoi ? 

Les startups possèdent une agilité qui permet de se concentrer sur un sujet, en testant très rapidement leurs idées. Il y a très peu de hiérarchie et les processus ne sont pas (encore) trop complexes. 

De l’autre côté, nous avons les grandes entreprises. Ces dernières offrent des stabilités non-négligeables : ressources financières, locaux et matériels, retours d’expérience et tests produits facilités. 

innovation RH, intelligence collective, open innovation 

Open Innovation : quels sont les avantages ? ✅

Il existe de nombreux avantages pour les startups, comme les grands groupes.

Les avantages pour un grand groupe

  • Rester compétitif

Transformation digitale et disruption. Deux expressions que l’on peut lire dans tous les médias, ces dernières années.

L’Open Innovation permet de réduire l’écart qui existe entre des entreprises bien établies et des nouveaux entrants. 

  • Gagner en compétence

De nombreuses startups sont, paradoxalement, plus matures d’un point de vue technologique. Il permet donc à un grand groupe de résoudre ses challenges avec un angle différent. 

  • Transformer ses processus internes

Les méthodes d’organisation sont bien différentes entre une startup et un grand groupe. Les cycles de création, de test et de commercialisation sont plus courts chez des startups. 

  • Réduire ses coûts (R&D notamment)

La R&D coûte cher. En collaborant avec une startup, l’entreprise réduit ses coûts et prend de l’avance sur les études, la stratégie et les avancées technologiques en cours.

  • Améliorer son image

Aux yeux de ses clients (et du grand public), s’associer à une startup est une bonne opération de communication. Même si cela ne doit pas être la raison première de cette collaboration, l’argument est à prendre en compte.

Vos équipes RH dédiées à la marque employeur vous remercieront ! 😉

  • Élargir son portefeuille d’offres

Et oui, ne l’oublions pas. C’est une des raisons principales d’une logique d’Open Innovation : proposer de nouveaux services complémentaires à ses clients. 

  • Attaquer de nouveaux marchés

Qui dit nouveaux services, signifie potentiellement l’ouverture de nouveaux marchés. 

Les avantages pour une startup

  • Augmenter ses chances de survie 💸

L’avantage premier reste l’opportunité financière. 5% des startups passeront la barre des 5 ans. Cette statistique est bien connue, mais elle prend tout son sens dans une collaboration avec une grande entreprise. 

  • Bénéficier du réseau et de l’expérience d’un grand groupe

Une startup n’a pas tout le rayonnement et le réseau d’une grande entreprise. Elle a donc accès à des partenaires, bénéficie d’introductions stratégiques pour développer son activité. 

  • Améliorer sa visibilité et sa crédibilité sur son marché

Sur une cible B2B Grands Comptes, un partenariat avec une grande entreprise fera la différence sur des négociations clientes. D’ailleurs, ces collaborations donnent souvent lieu à de nouvelles opportunités.

Comment mettre en place une culture d’Open Innovation en entreprise ? 🤨

Les 2 erreurs à ne pas faire

  • L’Open Innovation n’est pas qu’une affaire d’externalisation 

C’est l’erreur la plus courante. L’entreprise délègue simplement l’innovation à des startups ou des étudiants (via des concours par exemple). Il en résulte de nombreux projets qui ne trouvent pas leurs places dans l’écosystème de l’entreprise. 

Il faut donc dépasser le seul coup de communication pour avoir un impact à long-terme sur l’entreprise. 

  • Cette collaboration doit être gérée dans un cadre spécifique

Cette deuxième erreur survient quand aucun dispositif dédié à l’Open Innovation n’a été réfléchi en interne. Les projets et collaborations sont alors intégrés à des dispositifs existants (méthode travail rigide, longueur des processus, …). Les projets s’essoufflent, écrasés par la machine ‘grande entreprise’.  

Les étapes pour mettre en place une démarche d’Open Innovation

  • Identifier ses besoins stratégiques et opérationnels

Comme tout projet, il est indispensable de partir de vos besoins. Un projet d’Open Innovation sera la conséquence de vos réflexions plus stratégiques sur la vision de l’entreprise à moyen-terme.

  • Définir les axes de travail prioritaire par rapport à la feuille de route de l’entreprise

Là encore, posez-vous la question des compétences disponibles en interne et des sujets sur lesquels vous aimeriez vous positionner demain. 

  • Faire une veille de nouveaux partenaires potentiels 

Il est temps d’aller sur le terrain en prenant le temps de rechercher les technologies dont vous avez besoin.

  • Sensibiliser en interne sur les enjeux de l’Open Innovation

Cette action de communication s’inscrit très bien dans une démarche de conduite du changement pour préparer l’avenir et les transformations internes. 

  • Mettre en place des actions de communication externe

Nous en parlions tout à l’heure. Profitez de ces projets pour améliorer votre marque employeur et vous positionner comme un acteur innovant sur votre marché.

Il sera ensuite temps de créer une structure propice au développement de projets, en interne, pour éviter les erreurs que nous avons évoqué plus haut. 

Open innovation, intelligence artificielle, robotisation

Des exemples d’Open Innovation 🤖

Samsung multiplie ses collaborations 

Samsung est connue pour figurer parmi les entreprises les plus innovantes aujourd’hui. Bien sûr, l’entreprise possède une équipe interne de R&D. Mais elle collabore régulièrement avec de nombreuses startups sur des sujets technologiques

“Nous avons 4 branches d’Open Innovation” : 

  • Partenariat
  • Fond d’investissement
  • Accélérateur
  • Acquisitions 

Samsung bénéficie ainsi d’une approche directe sur les nouvelles innovations du secteur. Les produits et services proposés sont généralement complémentaires à ce que fait Samsung. La création de valeur est donc bi-partie. 

Facebook et son bouton “J’aime” 

Tout le monde connaît désormais ce bouton “j’aime”, que l’on retrouve aujourd’hui sur toutes nos applications sociales. 

Et bien, cette innovation clé a été développée pendant un hackathon interne. Le principe est simple : travailler sur des sujets sur lesquels les employés n’agissent pas au quotidien. 

L’avantage est de réunir des équipes qui ne se côtoient pas habituellement pour les faire réfléchir à des problématiques communes. Vous augmentez alors le nombre d’idées et les angles possibles. 

 👉note : ces hackathons n’ont pas nécessairement besoin de durer un week-end entier, mais peuvent faire l’objet d’une soirée avec un challenge très précis. 

Lego : co-créer de nouveaux produits avec sa communauté 

Lego est un autre exemple d’entreprise engagée dans l’Open  Innovation. Ils ont même créé le site “create & share” pour que sa communauté puisse partager ses dernières idées sur la brique colorée. 

Le principe est ensuite très simple. Lorsqu’une idée réunit plus de 10 000 votes, Lego évalue le design et la faisabilité. Ces concepts sont ensuite approuvés par les équipes production. Les créateurs de la communauté Lego reçoivent alors une compensation financière, avant que le produit ne soit commercialisé. 

👉note : sur un marché B2C, mettre en place une démarche d’Open Innovation comme celle-ci, vous permet de structurer une communauté autour de votre marque. 

General Electric : se connecter avec les jeunes talents

GE lance régulièrement de nouveaux projets d’Open Innovation via une page dédié (disponible seulement en anglais). Ces initiatives visent les étudiants et jeunes diplômés, pour les familiariser à l’environnement de l’entreprise. 

GE créé ainsi un premier lien fort entre les futurs talents et son entreprise pour de prochains recrutement. 

👉note : ce type de concours vous permet de booster votre marque employeur. Vous êtes considéré comme une marque innovante auprès des jeunes diplômés.

En synthèse

Pour qu’une démarche d’Open Innovation fonctionne sur le long-terme, toute l’entreprise doit en comprendre les enjeux, les efforts et les avantages pour chacun. 

C’est aussi le cas avec vos partenaires : startups, PME et communauté. 

Toutes les équipes doivent y dédier du temps et des ressources pour faire avancer les projets. Des moyens devront également être déployés pour les Directions Innovations afin de lancer ce type d’initiatives. 

L’Open Innovation transforme donc les processus d’innovation en s’ouvrant à un nouvel écosystème. Cette alternative propose de trouver des solutions alternatives dans un contexte concurrentiel de plus en plus fort et incertain.